L'entête du site web de l'ENAM

NOS MISSIONS

La mission de l’ENAM a évolué avec le temps dans le but notamment de l’arrimer aux exigences multiformes de l’administration de développement et lui permettre de s’adapter au contexte administratif sans cesse en évolution. La préoccupation première est d’atteindre l’efficacité interne et d’offrir des prestations à la hauteur des attentes de sa clientèle.

Par le Décret n° 2002-051/PRES/PM/MFPDI du 8 février 2002 portant approbation des statuts de l’ENAM, trois missions principales sont désormais confiées à l’ENAM. Elles sont : la formation initiale et continue des agents de l’Etat et des collectivités locales, la conduite de recherche appliquée en administration publique, l’assistance conseil aux administrations de l’Etat, aux collectivités locales et aux établissements publics et parapublics.

L’ENAM est placée sous la tutelle technique du Ministre chargé de la fonction publique et sous la tutelle financière du Ministre chargé des finances.

La mission de l’ENAM et son fonctionnement sont encadrés, d’une part, par des textes réglementaires qui tirent leur fondement de la Loi n°010/98/AN du 21 avril 1998 portant modalités d’intervention de l’Etat et répartition de compétences entre l’Etat et les autres acteurs du développement et, d’autre part, par la Loi n°013 du 28 avril 1998 portant régime juridique applicable aux agents et aux emplois publics.

Au sens de la première Loi, en son Article 5, Chapitre I, les missions essentielles et les missions secondaires de l’Etat dans le domaine de l’administration publique en vue de la promotion du développement institutionnel notamment sont d’assurer la formation initiale et continue des personnels de l’Etat, d’œuvrer à une hausse de la productivité des services publics.

La seconde Loi en ses Articles 43, Chapitre II, Titre III, Première Partie et 84, Chapitre II, Titre III, Deuxième Partie, garantit les droits des agents de la Fonction Publique relatifs à la formation professionnelle, à la spécialisation et au perfectionnement en cours d’emploi. Par ailleurs, l’Article 197, Chapitre II, Titre IV, Troisième Partie, précise que « l’administration doit accorder toutes facilités et aides aux agents contractuels pour leur permettre d’acquérir une qualification professionnelle ou d’approfondir leur formation professionnelle ».

Plus dans cette catégorie :

Aller au haut